A’KKADA « Chroniques du bled »

Compagnie Amal Hadrami

21 février, 2010

Bienvenu dans le monde merveilleux de Derb Ghalef

Classé dans : Chroniques du bled — cieamalhadrami @ 21:49

derbghalef.jpg

On pourrait croire qu’il s’agisse d’un bidonville. A première vue.

Mais le trop grand nombre d’allers et venues sème rapidement le doute. On plisse les yeux, notre regard s’affine et on finit par distinguer de petits établis sur le trottoir, présentoirs où s’étalent des marchandises douteuses. D’autres, à même le sol. Carcasses de téléphones, boulons, baskets usagées, jouets cassés, ampoules cramées, slips à rayures, chewing-gums prémâchés…

Tout et n’importe quoi. Surtout n’importe quoi. Mais le genre de trucs dont on a parfois besoin et qu’on trouve seulement ici.

Nous sommes maintenant tout près, assez près pour distinguer clairement de petites allées, voies sans issues vers un monde sans lumière. Une, deux, perpendiculaires, parallèles ; des silhouettes pressées se font happer par ce gouffre s’étendant sur plusieurs centaines de mètres.

Le sol gondole, devient boueux les jours de pluie, poussiéreux sous un soleil de plomb. Des toits en tôle, supports en bois, rideaux en fer, bâches en plastique. Frénésie des corps qui circulent dans une effervescence comparable à celle du premier jour de soldes aux Galeries Lafayette. Nous nous engageons, curieux, légèrement effrayés, émerveillés, stupéfaits.

Et derrière les apparences d’un quartier délabré se dresse ici le plus grand marché au noir du pays. Tout s’achète, tout se vend. Quelque soit l’origine, la taille, la qualité, l’état, la marque, la provenance, la quantité, la nature de l’objet. Waouh… Impressionnant. Un véritable labyrinthe aux passages étroits et cahoteux, caverne d’Ali Baba moderne et sombre, sans magie, sans éclats, juste des centaines de stands mitoyens révélant tous les mystères de technologie aux yeux écarquillés des passants.

Téléphones portables venus de toute la planète, neufs, d’occas, tombés du camion, échangés, rachetés ; CDs vierges à l’unité ou empaquetés, CDs de logiciels et de jeux, DVD des derniers films à l’affiche et de tous ceux d’avant aussi et de tous ceux qui ne sont pas encore sortis; matériel informatique comprenant ordinateur, disque dur, clés USB, chargeurs, pièces de toutes sortes ; caméra, appareils photos, cassettes vidéo…

Mais ce n’est pas tout : livres, matériel automobile, vêtements, chaussures, lunettes, électroménager, jouets, meubles, prises, matériel de cuisine, déco, …

Tout. On y trouve tout. Pas neuf, certes, mais tout quand même. Et pour combler cette extraordinaire invention humaine, tout s’y répare aussi ! Vous l’aviez rêvé, ils l’ont fait ! Pensez maintenant à tous ces objets que vous pensiez hors service ou que vous aviez jetés faute d’avoir trouvé la pièce manquante. Eh oui, si vous aviez su… Qu’à cela ne tienne, maintenant, vous savez !

Tous ceux qui viennent se perdre dans cet antre sont à la recherche de la solution miracle qui rendra l’impossible possible. Et personne ne repart déçu ! Même quand on vient pour une chose précise, on finit toujours par repartir avec une autre. Heureusement qu’on ne se balade pas en caddie ! Tout. On y trouve tout.

Bienvenu dans le monde merveilleux de Derb Ghalef, l’endroit de tous les possibles…

 

g-huis-g8 |
astrologievoyance |
1S4, Lycéee La Bruyère Vers... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | réflexion en partage
| Chômeuse de Luxe
| REFLEXIONS